Histoire du club

Printemps 1910, sur une petite route de l'arrière-pays cannois. Une violente pétarade vient troubler la sérénité des lieux, suscitant l'étonnement et la curiosité. Un joyeux groupe de jeunes cannois chevauche des engins jusqu'alors peu répandus: des motocyclettes.

Le moto club était né.

La Grande Guerre stoppe rapidement son évolution. Dès la paix revenue, il se reconstitue sous l'impulsion de quelques passionnés, parmi lesquels Pierre Nouveau, futur Maire de Cannes.

De nouveaux statuts sont adoptés en 1923. On y lit entre autres que "les dames sont admises à faire partie de la société. Elles bénéficient de tous les avantages accordés aux membres". Il faut croire que ce n'était pas évident à l'époque ! A partir de 1933 se développe une activité de moto-ball. Cannes présente une équipe redoutée, dans laquelle on trouve déjà un homme qui marquera l'Histoire de la Moto dans notre région: Louis Dotto.

Ce dernier, parallèlement à sa carrière de pilote, devient Président en 1949. Charly Ginoux l'assiste au poste de Secrétaire Général. Les réunions se tiennent alors Place de la Gare, à la Taverne Royale.

             

             Place Massuque (Quai Saint Pierre) en 1935                                    Oui, c'est bien devant la Mairie et la Pantiero !

C'est le début d'une période d'activité hors du commun. Une course de vitesse est organisée en 1947 sur la Pantiero et autour de la Mairie. Plus de 60 manifestations verront le jour durant les quarante ans de Présidence de Louis Dotto : circuits de vitesse (avenue des Collines à Cannes et au Cannet, et à la Bocca autour des Etablissements Balitrand), courses de côte (Californie puis Tanneron), rallyes (Cannes-Genève-Cannes deviendra l'épreuve-phare de la discipline), concentrations, et même un trial indoor au marché de gros de la Bocca. On retiendra aussi le Congrès de la Fédération Internationale de Moto en 1970, et la grande fête organisée en 1971 avec Giacomo Agostini pour la sortie du film "Continental Circus".

Parallèlement, le club se forge un palmarès international avec Patrick Fernandez, vainqueur du Grand Prix d'Afrique du Sud, et Hervé Moineau, quadruple champion du Monde d'Endurance.

Totalement dévoué au club, Louis Dotto finira par l'installer dans son ancien atelier de carrosserie de l'Impasse Béraud, transformé en "maison de la Moto" avec bureau et salle de réunions. Il y installera aussi la Ligue Régionale, qu'il présidera durant près de 30 ans. Ce local, aujourd'hui propriété de la Ville de Cannes, accueille toujours le Moto Club, avec d'autres associations. Il porte logiquement le nom de "Salle des Sports Mécaniques Louis Dotto".

En 1986, à bout de forces, Louis Dotto passe le flambeau à Robert Bordeaux, père de Didier, champion de France de Vitesse. Quatre ans plus tard, Patrick Layet prend le relais. L'activité est toujours intense et le club organise en 1993 sa première manifestation mondiale: la Coupe du Monde de Trial Indoor, à la Palestre au Cannet. Le club y assume toutes les responsabilités sportives, juridiques et financières. La réussite est totale (rumeurs de billets au marché noir, 3.000 demandes non satisfaites !). La FIM confiera quatre années consécutives au moto club de Cannes l'organisation de la manche française de la Coupe du Monde.

Parallèlement, la palmarès continue à s'enrichir: Hervé Moineau poursuit sa brillante carrière internationale (18 années de licence à Cannes !) et le club obtient à plusieurs reprises (1989, 1992 , 1994) le titre envié de champion de France des clubs de Tourisme.

Fin 1993 intervient l'élection d'une Présidente, Nicole Tranois, à la surprise des grincheux ne voyant dans la moto qu'une activité de mauvais garçons. Elle cède cinq ans plus tard le flambeau à son prédécesseur Patrick Layet, relayé en 2003 par Gilles Lambert. Victime de gros soucis de santé, il laisse en 2009 la place à... Patrick Layet, désigné Président pour la troisième fois. Depuis 2011, Jean-Louis Larrieu assume la fonction.

Parmi les pilotes internationaux cannois les plus en vue de cette période, on citera Frédéric Petit (meilleur pilote privé 1997 en Grands Prix 125 cm3), Franck Poulle, Arnaud Van den Bossche et Jimmy Petit. Depuis plus de 20 ans, le moto club de Cannes compte constamment des pilotes classés au niveau mondial. Et son palmarès s'est enrichi de trois titres de champion du Monde supplémentaires, en Endurance: Sébastien Gimbert en 2004, Matthieu Lagrive en 2005 et 2006. Le champion du Monde Arnaud Vincent a rejoint l'équipe en 2005. Eric Teboul est recordman du Monde d'accélération. Ornella Ongaro a été la première fille à remporter une course du championnat de France. Johann Zarco, double champion du Monde 2015-2016 MotoGP2, est issu du club (5 années). Et le jeune Florian Marino joue désormais le titre en championnat du Monde de Vitesse, alors qu'Alan Techer devrait percer sous peu au niveau mondial. N'oublions pas l'activité Tourisme, toujours intense avec beaucoup de sorties pour tous. Le club est d'ailleurs redevenu champion de France en 2012 et vice-champion 2015.

Que souhaite un club centenaire ayant obtenu plusieurs titres mondiaux et en moyenne un titre national par an depuis près de 40 ans ? Simplement promouvoir la Moto et proposer un lieu d'accueil et de camaraderie pour que chacun puisse la pratiquer. Car les futures générations seront certainement dignes des précédentes.

 

       Course de côte Mandelieu-Tanneron en 1974                     Départ à la concentration d'Alessandria (Italie) en 1982